Route entre Braganza et ponte de lima
La route entre Chaves et Braga est longue, tout en virages à travers les montagnes des Tras os Montes. 
Déjà l’an dernier, cela a été difficile de s’arrêter sur ce trajet, les villages s’étirant le long de la route principale. Pas de places, ni de parkings, et tout en pente ! 
Nous finissons par trouver un petit parking avec une fontaine qui fait la joie de Douchka. Inutile de songer à remplir le réservoir de Cigalon. L’eau coule comme un pipi de chat ! La chienne s’installe dans le bassin pour se rafraîchir mais finit vite par se lasser : trop peu d’eau et pas assez grand ! 

La suite du parcours me donne l’occasion de photographier des greniers à grains en granit montés sur pilotis typiques, les espigueiros. Ils permettent de sécher les récoltes et de les mettre à l’abri des rongeurs. Les plus beaux se trouvent dans la région de Lindoso, dans le parc national de Gérez.
 Nous apercevons aussi des pins auxquels on a accroché des sacs pour récolter la résine. Si le gemmage a pratiquement disparu en France, ce n’est pas le cas au Portugal où l’on trouve fréquemment, au bord des routes, des pins maritimes portant de petits sacs ou des petits pots en fer. Le gemmeur entaille l’écorce du pin afin d’activer la production de résine. Le pin, blessé, va produire de la gemme pour sa cicatrisation. Un pin est prêt à être résiné lorsqu’on peut l’entourer de son bras sans apercevoir sa main. Plus, il fait chaud, plus la résine coule.