Costa Nona
A Costa Nova, nous trouvons une place sur l’aire de service. Les camping-cars sont toujours collés les uns aux autres mais nous nous en contentons car l’an dernier, nous avons un peu galéré pour trouver un bivouac après Costa Nova.
La station balnéaire se distingue par ses maisons à rayures qui rappellent les maisons de pêcheurs, les palheiros. 
Même les maisons en construction se cachent derrière des bâches en trompe-l’œil rayées !
Petit tour au marché couvert de facture moderne avec ses formes géométriques et sa déclinaison de couleurs.
Malgré la grisaille qui nous poursuit depuis plusieurs jours, nous mangeons une glace au Rimini où nous savons qu’elles sont succulentes. Nous y retournerons encore une fois le lendemain. Quand on aime, on ne compte pas !
En revenant au parking, nous découvrons un autre endroit bien plus agréable, au bord d’une plage, juste derrière une dune. Il y a déjà 4/5 CC et nous n’hésitons pas à déplacer le nôtre.
De nouvelles installations (douches, toilettes et petit magasin) ont été inaugurées en mars de cette année. Il semblerait qu’elles aient été vandalisées de suite.
Le village jouit d’une double ouverture sur l’eau. D’un côté, l’océan, avec la plage et les promenades sur les dunes.
De l’autre la lagune avec les ports de plaisance et de pêche