Normandie 2016, Campigny & st philbert
                                                                                                               Mardi 26 juillet 
 
Après le repas, pris tardivement, nous reprenons notre circuit jusqu’à St Philbert-sur-Risle où un joli prieuré et son jardin nous permet de nous dégourdir un peu les jambes.
Dommage que depuis ce matin, il fait gris. Pour mon plus grand plaisir, j’y découvre un colombier carré à colombage et un four à pain attenant joliment rénovés.
L’ancien manoir a été construit au XVIIème siècle.
L'église St-Philbert du XIIIème siècle est malheureusement fermée.
Nous poursuivons vers St Pierre des ifs où nous savons que nous trouverons un autre if qui abrite une chapelle. Elle est moins spectaculaire que la chapelle Ste Anne qui restera à nos yeux la plus curieuse.
L’église des XIIème-XIIIèmer siècles, caractérisées par un appareil en arête de poisson, est en bien mauvaise état et fermée.
Au XIXème siècle un clocher-porche est bâti devant l'entrée de l'église, masquant ainsi le portail.
Sur la route rejoignant Campigny, nous assistons à l’arrachage des tiges de lin. Nous nous arrêtons un petit moment au bord de la route. Le lin n’est pas coupé mais arraché pour préserver sa longue tige. Les tiges vont rester posées dans le champ entre 20 et 90 jours, le temps qu’elles pourrissent. Entre temps, le paysan les aura retournées et éventuellement arrosées s’il fait trop sec. Le pourrissement permet de séparer ce qui tient les fibres à la paille. C’est ce qu’on appelle le rouissage.
A Campigny, les camping-cars sont accueillis dans la cour de l’ancien presbytère. Stationnement original mais très agréable.
Petit tour dans le village où le seul commerce, un bar-tabac-dépôt de pain est en congés ! L’église Notre-Dame est naturellement fermée.
Nuit calme.