Accueil
Sommaire visages de l'Alsace
Accueil
Sommaire visages de l'Alsace

 

 

 

 

L'Alsace une région sucrière

 

 

Une des productions typiques en Alsace, c’est la betterave sucrière. Chaque année, au mois d’octobre, c’est le début d’une nouvelle campagne qui va durer jusqu’à fin novembre.

A fil des jours l’on voit apparaitre dans les champs des tas de betteraves savamment agencés de manière à ce que l’enlèvement en soit facilité.

Puis ce sera la noria des camions apportant les racines à l’usine. Et les odeurs … si caractéristiques et pas toujours agréables !

La sucrerie a été créée en 1893 par des notables et des agriculteurs de la région. En 1920, elle s’est constituée en SA des Sucreries et Raffineries d’Erstein jusqu’en 1983 où les planteurs se sont unis pour racheter une grande part du capital.

Des alignements de betteraves sucrières le long des chemins afin de faciliter leur enlèvement. L’arrachage s’est fait mécaniquement.
La betterave sucrière est cultivée pour sa racine charnue utilisée pour la production du sucre. Elle est profondément enterrée. Avant le transport, les déterreuses assurent le nettoyage des betteraves car il s’agit de livrer à l’usine des racines de qualité avec le moins de terre possible.
La France est le premier producteur mondial de sucre de betteraves. Les betteraves arrachées perdent très vite de leur teneur en sucre, elles doivent donc être rapidement transportées à l’usine. Pendant les deux ou trois mois de récolte, la sucrerie travaille jour et nuit.
Depuis quelques années, la sucrerie d’Erstein a diversifié sa production. Le silo-dôme 2, plus récent permet de stocker le sucre de canne.