Accueil
Sommaire balades en Alsace
Accueil
Sommaire balades en Alsace

 

 

 

 

 

DANGOLSHEIM

Bas Rhin

Dangolsheim, village au nom bondissant, comme le poisson au bout de la canne du pêcheur, emblème du bourg. Village dont je n’avais jamais entendu parler et où je n’aurais vraisemblablement jamais mis les pieds si l’on ne m’avait pas parlé d’un lavoir.

C’est vers l’ouest de Strasbourg qu’il faut se diriger, sur la route des vins qui traverse l’Alsace verticalement, de Marlenheim à Thann.

Dangolsheim est un village viticole, son blason l’atteste : un temple d'or bâti en rotonde, couvert en dôme entouré de grappes, feuilles et ceps de vigne.
Notre seul but ce jour-là, c’est le lavoir …

A l’origine, deux sources jaillissaient de la montagne, du Berg, comme on dit ici. Pour capter leur eau, une fontaine, à ciel ouvert a été construite dès le IIIème siècle après JC. En 1537, on procède à la construction de deux galeries voutées permettant de recueillir l’eau et de l’écouler vers un bassin. Personne ne sait exactement où conduit le souterrain romain qui l'alimente. Ce n’est qu’en 1758 qu’un lavoir public est aménagé, remplacé en 1875 par un lavoir neuf, rénové en 2002. C’est dans cet état que nous le trouvons aujourd’hui. Le beau temps incite les villageois à venir s’asseoir au bord. J’attends leur départ pour prendre des photos.

Le lavoir est en fait composé d’un ensemble de trois éléments.

L’eau sort d’un tunnel grillagé qui vient de traverser la route, tombe dans un premier bassin allongé puis se verse dans un second bassin rectangulaire dans lequel nagent paisiblement des poissons rouges et noirs.
Lorsque l’eau de ce second bassin est suffisamment haute, elle se déverse dans un troisième bassin formant une minuscule cascade.
Finalement, elle s’échappe à nouveau en entrant dans un tunnel couvert….
Qui pourrait penser que l’ancien lavoir a été, un soir de 1914, le théâtre d'événements bien étranges?

Ce soir là, les habitants du village sont réunis comme d’habitude près de l’ouvrage pour profiter de la douceur du temps. Soudain des bruits de pas accompagnés d’une lumière se font entendre au cœur de la colline. A qui appartiennent donc ces pas ?

Un soldat romain sort du tunnel, traverse les barreaux tel un passe-muraille. Pas un mot, seul un salut de la main et une larme sur la joue attestent de sa présence.
Quelques semaines plus tard, la France entre en guerre. Ce soldat aurait-il annoncé la guerre ? On pourrait le croire d’autant plus que selon des témoins, il s’était déjà manifesté en 1870 puis à nouveau en 1939. Le mystère du fantôme de Dangolsheim reste entier …