Accueil
Sommaire fêtes carnavals manifestations
Accueil
Sommaire fêtes carnavals manifestations

 

 

 

 

Carnaval Vénitien de Rosheim 2011

 

 

2011 est la 3ème édition du Carnaval Vénitien de Rosheim. Dès le samedi matin, une sorte de fièvre anime la ville. Plus de deux cents costumés sont attendus au cours du WE. Même les pâtissiers contribuent à la fête avec leurs réalisations sucrées !
Les personnages de la Commedia dell’arte font historiquement partie du carnaval vénitien. Le service d’ordre est d’ailleurs laissé au soin des Casanova portant la célèbre bauta.
Alors que les costumés déambulent dans les rues de Rosheim, les mousquetaires de la troupe Quinte Septime de Metz animent les placettes et jouent de la pointe de l’épée.
J’avais 10 mois lors de mon premier Carnaval de Rosheim. Cette année, je trotte mais heureusement que le landau n’est jamais loin car mes petites jambes ont encore du mal à me porter toute une journée.
J’aime les couleurs orangées et les costumés qui les arborent trouvent toujours ma préférence.
D’ailleurs les costumes aux couleurs claires ou multicolores ont toujours un franc succès car ils symbolisent la joie, la gaîté et la fête.
Même regard mais dédoublé par un jeu de miroir.
De nombreuses coiffures élaborées et richement ornées de pierreries, de paillettes et de plumes.
Le rouge, l’or, le noir donnent aux costumes une allure incomparable mêlant à la fois magie et mystère.
Des masques peints et décorés. Tout l’art des peintres s’exprime ici.
Un masque moulé sur mesure.
Sous le masque les yeux gagnent en profondeur et en mystère grâce à l’application d’un épais contour noir.
Les costumés poussent leur passion à l’extrême. Le moindre détail est représenté et leur travail abouti a nécessité des centaines d’heures de travail.
Fleurs, feuilles, végétation sont des alliers inestimables pour la réalisation des costumes.
Les animaux inspirent aussi les passionnés. Frelonia s’est transformée cette année en coqueline.
Pascal et Fabienne de Strasbourg portent le costume des rois de la jungle.
Un oiseau bien sympathique même si ce n’est pas un costume très abouti. Du plus simple au plus sophistiqué, tous ont leur place dans cette manifestation.
Prendre des photos de la parade nocturne est bien plus difficile si l’on n’est pas équipé d’appareils haut de gamme ou de puissants flashs. Mais pour immortaliser mes costumes préférés, je n’ai pas le choix puisque je ne les ai pas croisés durant la journée.
Nous revoyons aussi les autres costumés, rencontrés au hasard de notre promenade. Dans la pénombre, ils sont différents et encore plus magiques.
La parade se termine " une nouveauté cette année" par l’embrasement de l’église romane St Pierre et Paul.