Accueil
Sommaire fêtes carnavals manifestation
accueil
Sommaire fêtes carnavals manifestations

 

 

 

 

Les chrysanthèmes en fête à Lahr (éditions 2006 & 2008)

(Allemagne)

La ville de Lahr, située sur les contreforts de la Forêt Noire ( Schwartzwald), grand chef-lieu de près de 43000 habitants, regroupe, depuis la réforme communale du 1er janvier 1972, sept communes autrefois indépendantes.
L’histoire de la chrysanthème à Lahr a débuté il y a 15 ans déjà par une simple exposition florale dans une petite salle louée pour l’occasion. Depuis la manifestation n’a pas cessé de s’agrandir et a pris le nom de Chrysanthema.
En 2006, c’est la neuvième édition. Durant trois semaines, elle accueille chaque année près de 300 000 visiteurs.
A cette occasion la vieille ville se pare de décorations florales colorées. Des milliers de chrysanthèmes ornent les bâtiments publics, privés et les rues.
De même les fruits et légumes d’automne sont mis en valeur sur la moindre placette.
Des chars fleuris des associations jalonnent notre promenade.
En 2008, 11ème édition, le thème de l’exposition est "Rêveries", avec un clin d’œil au Pays du Soleil Levant où les chrysanthèmes sont à la fois le symbole de la maison de l’empereur et la fleur nationale.
En France le chrysanthème est réservé au fleurissement des tombes à la Toussaint.
Des ombrelles asiatiques émergent au milieu des fleurs.
Cette année, nous trouvons l’exposition moins colorée mais elle ne vient que de débuter et les fleurs sont encore pour la plupart en boutons.

La tour des Cigognes est un vestige d’une forteresse édifiée en 1220 par les seigneurs de Geroldseck. La tour des Cigognes servit jusqu’en 1862 de prison. Les fenêtres situées dans les murs nord et est témoignent de la présence d’une ancienne salle (partie habitée) dans la forteresse.
L’ancien hôtel de ville a été fondamentalement transformé en 1608. A l’origine, le rez-de-chaussée était une salle ouverte servant à la fois de grenier à fruits et de tribunal.
En 1933, l’hôtel de ville a été déplacé le bâtiment abrite actuellement l’office culturel de Lahr ainsi que la galerie municipale.
Le pignon aux volutes cambrées arbore un cadran solaire orné des signes du zodiaque que l’on doit au célèbre urbaniste de l’après-guerre, Otto Heinrich Strohmeyer.